Ferroviaire

  • Modélisation d’une ligne de métro automatique : optimisation du transport du flux de voyageurs, proposition de nouvelles tables horaires en cas d’incidents, positionnement précis et certifié des rames en temps réel
  • Mécanique de la rupture fragile ou ductile
  • Quantification d’incertitude (données d’entrée, paramètre, erreur numérique)
  • Modélisation multi-physique (structure, fluide, thermique, électromagnétisme)
  • Assimilation de données expérimentales ou issues de simulations numériques pour le calibrage de modèle
  • Calcul en grande dimension (modèles avec un grand nombre de variables)
  • Réduction de modèles pour l’accélération des calculs (bases réduites, POD, PDG, EIM)
  • Apprentissage statistique et vision par ordinateur pour la reconnaissance de la signalisation